Liens
Actualités

Val'Horizon : adoptons les bons gestes de tri en entreprise (SERD 2024)

S'inscrire

Val'Horizon : adoptons les bons gestes de tri en entreprise (SERD 2024)

Découvrez : En quoi la valorisation des déchets concerne toutes les entreprises (vous avez dit loi AGEC, Climat et Résilience ?), les bonnes pratiques recommandées par SUEZ, Civitime et leurs clients et comment sensibiliser et engager toutes les générations pour la construction d'un monde plus cohérent. Sensibilisez à la gestion des déchets en entreprise avec la solution innovante « Val'Horizon » !
Noémie Jegat
Content & SEO Manager

Le Feb 06, 2023

Val'Horizon : adoptons les bons gestes de tri en entreprise (SERD 2024)

Une meilleure sensibilisation et valorisation des déchets doit passer par :

  1. Comprendre les enjeux environnementaux et l'intérêt de trier ses déchets en tant qu'entreprise
  2. Sensibiliser ses collaborateurs sur la gestion des déchets en entreprise pour qu'ils en deviennent les ambassadeurs de demain
  3. S'inspirer de retours d'expérience réussies, témoignages...

Pour (re)vivre une présentation détaillée en format vidéo, c'est juste ici.

Étape 1 : Valoriser les déchets

Pourquoi une entreprise doit-elle trier ses déchets ? Quels sont les enjeux environnementaux et sociétaux ?

Impact sur la biodiversité

Il s'agit avant tout d'une question de réglementation, avec un ensemble de lois encadrant le sujet, à l'instar de la Loi relative à la Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV), la loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC), la loi Climat et Résilience, entre autres. Il est également stipulé une obligation de trier au moins cinq flux : Bois, métaux, papier-carton, plastique, verre. Depuis le 1er janvier 2023, le tri des biodéchets, soit les déchets alimentaires, est maintenant également requis, et en cas de pertinence, le tri des gravats et du plâtre est également nécessaire.

Il ne s'agit pas uniquement d'une question de réglementation, mais également d'une question de responsabilité d'entreprise, une responsabilité à garantir en tant que collaborateur envers la biodiversité, le climat et les ressources. La biodiversité est mentionnée car elle englobe la diversité des espèces, y compris humaine, la diversité des individus rendant chaque être unique, ainsi que les écosystèmes, la diversité des milieux naturels tels que l'habitat, les forêts, les fleuves, les jardins, etc. Ces écosystèmes fournissent des services, notamment des services d'approvisionnement, permettant de répondre aux besoins primaires : se nourrir, se loger, se chauffer, et des besoins plus récréatifs : se balader en forêt, contempler la nature, etc. De nombreux espaces et services d'approvisionnement ont été créés en substituant des écosystèmes naturels.

Ainsi, en triant les déchets, par exemple le fer, moins de ressources ferreuses naturelles sont utilisées, contribuant à réduire l'exploitation minière et à limiter l'ouverture de nouvelles mines. Ce principe est applicable à toutes les ressources fossiles, bien qu'il ne soit pas encore complètement optimisé en raison de diverses contraintes (technologiques, économiques, etc.). Néanmoins, l'impact du tri et de la bonne gestion des déchets contribue à réduire la pollution et à préserver la biodiversité ainsi que nos écosystèmes.

Préservation des écosystème

Impact sur le climat

Une gestion efficace et un tri adéquat des déchets sont directement bénéfiques pour le climat. Le processus de tri des déchets dans les centres dédiés génère très peu de Gaz à Effet de Serre (GES), contrairement au traitement par incinération ou stockage qui produit une quantité de GES bien supérieure, impactant directement le climat. En effet, la combustion de matières libère le carbone qu'elles contiennent dans l'atmosphère, d'où la nécessité de limiter cette pratique. Lorsque les matières organiques sont stockées, elles génèrent du biogaz durant leur dégradation, composé principalement de méthane, un gaz 28 fois plus puissant que le CO2. Ainsi, le tri des déchets demeure la gestion la plus judicieuse et responsable pour l'environnement.

Dans ce contexte, le rôle de SUEZ est de développer davantage de filières de tri, et la responsabilité collective en tant que collaborateurs est de valoriser au maximum les déchets en les orientant vers les bonnes filières de tri. L'extraction de ressources naturelles (ex : puits de pétrole) est une activité énergivore, et cette énergie est souvent fossile car dépendante de pays privilégiant les énergies fossiles. La consommation énergétique dans l'extraction des ressources constitue une part significative des émissions de Gaz à Effet de Serre. Le tri des déchets a donc un double impact climatique, ce qui est particulièrement crucial.

Actuellement, la température moyenne sur Terre est de 15°C, contre 10°C durant la dernière glaciation (il y a environ 12 000 ans), soit une différence de 5°C. Avec un réchauffement climatique actuel de +2°C/+3°C, la question de l'évolution de ce réchauffement dans un futur proche se pose. Selon les données et mesures actuelles, des phénomènes météorologiques extrêmes (canicules, tempêtes, inondations...) plus fréquents, plus intenses et plus longs sont à anticiper. Travailler sur le tri permet de limiter l'impact climatique, de générer de nouvelles matières secondaires et ainsi de préserver les ressources naturelles.

Le modèle de produire - consommer - jeter a révélé ses limites, notamment le 28 juillet 2022, date du jour de dépassement, indiquant qu'il faudrait actuellement 1,75 planètes Terre pour régénérer ce que l'humanité consomme en un an. L'économie circulaire, visant à modifier nos systèmes de production pour minimiser l'utilisation des ressources et régénérer celles existantes, se présente comme une solution aux pénuries de ressources. Une nouvelle approche des déchets est donc indispensable pour maintenir des conditions de vie adéquates sur notre planète. Bien que ce ne soit pas la seule condition, cela y contribue fortement. Le tri à la source est une étape cruciale pour la valorisation des déchets, et tous sont concernés et responsables, en entreprise comme au quotidien.

Jour du dépassement et schéma économie circulaire

Étape 2 : Engager et sensibiliser ses équipes

Comment engager les collaborateurs sur la gestion responsable des déchets ? Comment faire pour qu'un collaborateur devienne un acteur de la RSE ?

Grâce à la gamification

Chez Civitime nous avons un fort parti pris : la gamification est le meilleur moyen d'engager et de sensibiliser les collaborateurs sur une thématique telle que la gestion responsable des déchets. Les sujets comme la valorisation des déchets ou l'efficacité énergétique sont souvent perçu en détachement avec le business parce que nous avons des objectifs commerciaux par exemple, et ces thématiques qui sont en dehors de notre coeur de métier pour la plupart, sont beaucoup plus complexes pour s'impliquer pleinement. Les moyens de communication traditionnels de type emailling, e-learning... ne permettent plus de capter l'attention des collaborateurs et de faire passer des messages.

La gamification va à la fois recueillir l'attention du collaborateur et générer de l'intérêt parce qu'on va être sur un format qui est innovant ce qui va susciter la curiosité. Nos outils permettent de créer une dynamique collective, si des personnes se regroupent et échangent autour d'une thématique, cela favorisera davantage l'engagement. Lorsque l'on perçoit des valeurs communes à celui d'un collègue de bureau cela va créer des groupes d'appartenance et cette dynamique collective. Le jeu permet d'ancrer les messages, à travers une histoire, un storytelling, on va créer une émotion.

Quelques statistiques :

  • 90 % des employés âgés de plus de 45 ans reconnaissent que la gamification les motiverait à réaliser certaines tâches au travail. - Talent MS, 2021
  • 62 % des salariés en entreprise se disent être davantage motivés à réaliser des actions si elles sont en équipe.
  • Ancrage des messages dans la durée est 30 % plus efficace avec la gamification

L'immersion dans un environnement et les mécaniques de jeu vont contribuer à la prise de décision et l'engagement. Quel que soit notre âge, notre culture et notre appétence aux jeux, nous avons tous des sources de motivation et Civitime permet d'activer ces psychosociaux pour réaliser des actions.

Les étapes de l'engagement

Avec des psychologues du travail, nous avons créé un processus en quatre étapes. La première c'est la phase de sensibilisation où l'objectif est de faire en sorte que les collaborateurs comprennent les enjeux liés à la gestion des déchets. Une fois que le collaborateur à la connaissance du sujet on va pouvoir passer à la phase d'adhésion. Cette étape consiste à présenter au collaborateur ce que l'entreprise met en place concrètement pour répondre à cet enjeu. La troisième étape permet de créer une réflexion sur ce que le collaborateur peut lui-même mettre en place au quotidien pour être acteur et contributeur de la politique de l'entreprise. Enfin, la phase de valorisation incite les collaborateurs à promouvoir le sujet, être ambassadeur en interne et en externe sur la politique de gestion des déchets de son entreprise. Une fois que le collaborateur atteint ce stade, il sera en mesure d'engager d'autres personnes sur le sujet. Les mécaniques de jeu vont être différentes selon la phase de l'engagement que l'on souhaite cibler.

Étape 3 : Découverte de Val'Horizon

L'utilisation de Val'Horizon chez SUEZ

« Au sein des équipes de SUEZ, nous avons engagé nos collaborateurs sur la hiérarchie du traitement des déchets qui est le pilier de tout bon système de gestion des déchets. » - Catherine Pradels, Directrice Développement Durable Recyclage et Valorisation @SUEZ

Selon le principe que le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas, il faut commencer par la prévention et le réemploi, qui est au fondement de l'économie circulaire. Malgré cette pratique, il reste quand même des déchets. Dans ce cas la première chose à faire c'est le recyclage de la matière et de l'organique pour effectuer le tri à la source. Ensuite, la valorisation énergétique contribue à réduire ou éliminer la production d'énergie. Plus on descend dans cette hiérarchie, plus les activités de réduction des déchets produisent des GES.

Hiérarchie du traitement des déchets

Le contenu Val'Horizon

Val'Horizon se décline en 5 chapitres de notre canevas pédagogique :

  • La connaissance des déchets avec des modules qui portent sur la durée de vie et de recyclage de différents matériaux et déchets, les évolutions de consommation et les pratiques responsables, l'utilisation et le recyclage des déchets
    papiers cartons, l'utilisation et le recyclage des plastiques et les conséquences de production des déchets dangereux (+ filières d'élimination).
  • La production et la consommation en entreprise avec des sujets sur le système linéaire, la production des déchets par les collaborateurs, les sources d'émission gaz à effet de serre et les émissions évitées grâce au tri et recyclage.
  • Le tri des déchets : Pourquoi trier ? rappel du cadre réglementaire, Pourquoi trier ? l'optimisation du budget & sécurisation des ressources essentielles à notre avenir, les chiffres clés des déchets/hiérarchie des modes de traitement et la gestion des déchets en entreprise centre de tri, compost, etc..
  • Le tri des biodéchets : une thématique qui aborde la définition et identification, le gaspillage alimentaire (solutions pour y
    remédier, antigaspi, etc), la loi AGEC (Antigaspillage & économie circulaire)
  • L'économie circulaire, système vertueux pour demain : les principes de l'économie circulaire, votre contribution au quotidien et les bonnes pratiques.

Les thématiques sont abordées sous formes de différentes mécaniques de jeu comme le mastermind, les quizz, les escapes games... dans un univers immersif qui peut être similaire à l'environnement de sa propre entreprise.

Val'Horizon peut s'effectuer sur un parcours en équipe et en solo (idéal pour l'onboarding), en Micro-Learning : limitation journalière ou non (1/2/3 module /jour ou illimité), le déploiement des épisodes est à votre rythme (1 épisode par an ou 1 épisode par mois) et la durée d'un épisode dure en moyenne entre 15 minutes et 1 heure.

Storytelling

Accompagnez Manon, la chaussure recyclée, sur les traces de son passé.

Lors d’une course folle, Manon la chaussure se blesse à la semelle et se retrouve séparée de son binôme… ​​ Difficile d’avancer sans sa moitié, et hors de question de rester bloquée ici ! ​Mais comment la retrouver ? ​​​Une seule option s’offre à elle, revenir en arrière, quitte à remonter aux origines de sa naissance et ainsi (re)découvrir l’endroit où se cache sa moitié…

Le Monde de Manon est la première solution gamifiée et collaborative qui permet d’engager vos équipes dans la durée autour de la gestion des déchets et les bons gestes de tri.​